salon de tisanes et de lectures associatif et solidaire

Accueil > EN CE MOMENT > Le livre du mois

Le livre du mois

dimanche 29 janvier 2017, par le samovar

Le Groupe Bibliothèque élabore, confectionne, bichonne une belle bibliothèque pour nous donner envie de lire et d’ouvrir nos horizons. Nous proposons de mettre en lumière un d’entre eux chaque mois (si on y arrive).

// AVRIL 2017
Préparons la soirée du 21 Avril, consacrée à Robert Linhart :

  • Le sucre et la faim / de Robert Linhart. Ed de Minuit, 1980

Brésil : 1er avril 1964, un coup d’état de l’armée met fin aux espoirs démocratiques de la présidence de Joao Goulart. La dictature militaire s’installe !
Une amnistie, en septembre 1979 est promulguée. l’ancien gouverneur démocrate, Miguel Arraes, revient dans sa province après 15 ans d’exil... Robert Linhart l’accompagne et enquêtera sur les conditions de travail et de vie des ouvriers du sucre dans le Nordeste... les multinationales, la corruption, la prédation, l’esclavage, l’exploitation des hommes et de l’environnement, la faim.
Court récit documentaire, concentré sur l’essentiel, au style dépouillé et riche, profondément humain et... terriblement actuel ! La dictature de la finance, la main-mise des multinationales sur les richesses environnementales, les paysans chassés de leurs lopins de terre aux cultures vivrières vers les villes inhospitalières....

// MARS 2017
Où l’on apprend que bricolage et sabotage ne sont pas antinomiques.

  • Le gang de la clef à molette / de Edward Abbey, illustré par Robert Crumb. Ed Gallmeister 2013.

Révoltés de voir le somptueux désert de l’Ouest défiguré par les grandes firmes industrielles, quatre insoumis décident d’entrer en lutte contre la “Machine”. Un vétéran du Vietnam accro à la bière et aux armes à feu, un chirurgien incendiaire entre deux âges, sa superbe maîtresse et un mormon nostalgique et polygame commencent à détruire ponts, routes et voies ferrées qui balafrent le désert. Armés de simples clefs à molette – et de quelques bâtons de dynamite –, ils doivent affronter les représentants de l’ordre et de la morale lancés à leur poursuite. Commence alors une longue traque dans le désert.

Dénonciation cinglante du monde industriel, hommage à la nature et hymne à la désobéissance civile, Le Gang de la clef à molette est un livre subversif à la verve tragi-comique sans égale. On ne peut que remercier les éditions Gallmeister pour cette réédition et cette présentation réussies du livre merveilleux paru initialement en 1975.

// FEVRIER 2017
En Février, pleins feux sur :

  • L’établi / de Robert Linhart. Ed de Minuit 1978.

Ce récit-docu de l’expérience de travail en usine ( Citroën de la porte de Choisy) d’un étudiant militant maoïste est paru en 1978. Dans les années 60-70, des intellectuels militants maoïstes (entre autres) s’embauchaient dans les usines ou les docks - « s’établissaient » - afin de partager les conditions de travail et de vie de la classe ouvrière, de créer les conditions de luttes contre le système capitaliste...

Cet ouvrage est le prélude à (re)découvrir « l’univers des Linhart » (à travers d’autres œuvres) que nous souhaitons partager au cours de moments d’échanges. En effet, ils nous paraissent éclairer d’un jour singulier l’époque actuelle…
Notions d’engagement, du travail, de la lutte,etc, intéressantes à mettre en miroir avec celles d’aujourd’hui……..

// JANVIER 2017
Ce mois-ci :

  • Faire des hommes libres : Boimondau et les communautés de travail à Valence, 1941-1982 / de Michel Chaudy. Ed Repas, 2008 .

Cet ouvrage retrace la vie des communautés de travail coopératif (et pas que) créées par Marcel Barbu, à Valence, à partir de 1941 : les bonheurs et difficultés de l’aventure, les résistances, la résistance… L’aventure d’un homme à la poursuite de son rêve, rêve d’une société presque parfaite avec des hommes, des humains, presque parfaits.
Le livre est reconnaissable au graphisme bucolique des éditions REPAS - Réseau d’échanges et de pratiques alternatives et solidaires : le réseau s’est lancé dans la restitution de nombreux témoignages vécus dans la collection « Pratiques utopiques ». Un dvd de 2 courts métrages accompagne le texte…

Ferait un bon support à soirée-échange sur le sujet, non ?...affaire à suivre
Et bonne lecture...

// DECEMBRE 2016
Un mois sans livre, c’est comme aller à Dieppe sans voir la mer, c’est fade. Le groupe Bibli du Samovar vous propose donc cette lecture :

  • La Face cachée du numérique : l’impact environnemental des nouvelles technologies / de Fabrice Flipo, Michelle dobré et Marion Michot. Ed l’Echappée, 2013.

Dans ce travail précis, les auteurs montrent l’impact environnemental réel du numérique en s’appuyant sur de nombreuses études. Si on croyait protéger l’environnement en utilisant le numérique, l’ouvrage remet les pendules à l’heure : les nouvelles technologies ne réduisent pas l’impact des activités humaines sur la biosphère, bien au contraire !

Pour se renseigner sur la question, rien de tel que la lecture de ce petit livre passionnant. Un indice pour le retrouver dans la bibli du samovar : il est tout petit et tout vert. Bonne recherche, bonne lecture.

// NOVEMBRE 2016
Ce mois-ci, il s’agit d’un livre ancien, vinetège comme on dit :

  • Savoir revivre / de Jacques Massacrier. Albin Michel 1973.

Paru en pleine période hippie, il s’agit d’un manuel pratique appuyé sur des valeurs d’écologie, d’antimilitarisme, de do it yourself. Tout ça magnifiquement illustré dans un style inénarrable. De la pose d’un tasseau dans un mur à la fabrication d’une brosse à dents en passant par l’accouchement ou les nœuds, tous les sujets importants du monde sont évoqués.

Le projet tel qu’il se décrit lui-même : "Dans le tumulte de la foule indifférente des grandes cités, on ne perçoit plus les plaintes, alors n’usons pas le peu d’oxygène que nous reste à crier notre désarroi. Allons plutôt réapprendre à vivre en se passant du produit de ces industries et retrouvons au contact de la nature les bases d’une véritable échelle des valeurs, devant le merveilleux équilibre biologique nous pourrons mesurer l’immensité du désordre de notre société."

Il est beau, il est rigolo, il est tendre. Il vous tend les bras. Vous pouvez aussi l’apercevoir sur internet mais c’est moins drôle.

*-*-*-*-*-*-*
une partie des livres du samovar peuvent être empruntés par les adhérent.es. Renseignez-vous sur place ou venez en discuter avec le groupe Bibli. lors des séances de Parlott’ et de Tripatouill’ annoncées sur le programme.